Sélectionner une page

Suivis des petites chouettes de montagne

L’équipe des réserves naturelles catalanes en plein préparatif pour le début des suivis sur les petites chouettes de montagne.
 
La Chouette de Tengmalm et la Chevêchette d’Europe sont peu connues puisqu’elles établissent leur gîte dans des milieux montagnards parfois assez reculés. Elles sont assez discrètes, néanmoins, lorsque la saison des amours arrive, leurs chants retentissent à travers la forêt. Pour les agents des réserves, c’est le moment opportun pour réaliser des suivis et établir les territoires d’occupation de ces espèces.
 
La Chouette de Tengmalm est connue dans les Pyrénées-Orientales depuis de nombreuses années maintenant, ce n’est pas le cas pour la Chevêchette d’Europe. En effet, quelques années auparavant cette espèce était considérée comme absente de la chaîne des Pyrénées, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Grâce à son fort potentiel de dispersion, il est probable que la chevêchette soit entrain de coloniser les Pyrénées voire même qu’elle soit déjà bien établie dans notre département et ailleurs.
 
Malgré une présence de la Chouette de Tengmalm antérieure à celle de la Chevêchette d’Europe, sa répartition est encore mal connue dans les Pyrénées-Orientales. Concernant la chevêchette, il y a tout à découvrir ! De ce fait, les agents des réserves naturelles catalanes se mobilisent pour aller à la rencontre de ces petites chouettes de montagne afin de mieux comprendre leur biologie et répartition. Par ces suivis, les réserves contribuent aussi au protocole nationale « Petites chouettes de montagne » mis en place depuis 2006 par la LPO mission rapaces.
 
Le mois de février annonce le début des suivis qui se dérouleront jusqu’à la fin du mois de mars. On revient vers vous rapidement pour vous partager nos belles découvertes !

Chouette Chevêchette
Analyse données suivi des petites chouettes par les agents de la réserve

Crédit photos : © Martin Mollet (Chouette de Tengmalm, en haut), © Erik_Karits (Chouette Chevêchette, en bas).